Avertir le modérateur

04/01/2010

Le groupe Dreyfus (et l’OM ?) entre dans le capital de Mangas Gaming

EUR-367.jpgLes casinos en ligne, comme les paris sportifs ou les jeux en ligne, sont directement concernés par la prochaine loi qui devrait décider en France des conditions de l’ouverture de ce marché à la concurrence.

Ce futur marché, ne fera que se développer en devenant légal et va attirer la convoitise de nombreux nouveaux investisseurs qui se positionnent déjà. C’est le cas du groupe Louis Dreyfus qui vient de prendre une participation de 25% dans Mangas Gaming qui détient d’autre part, le site de paris sportifs Betclic, nouveau propriétaire de l’opérateur de poker et de casino en ligne Everest. Betclic est également sponsor des deux équipes de football de Lyon et de Marseille. Or l’OM est la propriété de la famille Dreyfus qui risque de se retrouver donc en position de propriétaire et de sponsor.

Nous sommes bien loin du casino. En apparence seulement puisque ce genre d’opérations croisées se multipliera afin d’adapter ce secteur aux futures conditions de fonctionnement et de développement du marché qui seront effectives courant 2010.

Lors de cette opération, la question des relations entre le monde du sport et celui des paris sportifs va se poser clairement. Or, cela pourrait avoir des conséquences sur les dispositions prévues dans la prochaine loi sur l’ouverture du marché des jeux en ligne en France. Un contrôle des investisseurs pourrait être établi en amont, afin d’éviter les conflits d’intérêts.

Les casinos en ligne seront obligatoirement concernés, puisque les opérateurs présents sur ce marché, procèdent à des concentrations d’activités diverses afin de fournir au public un éventail complet de possibilités de jouer en ligne.

La réaction des autorités est donc très attendue, car elle pourrait influencer également le développement des casinos en ligne.

  

01/01/2010

Roulette : martingale ou système de mise progressive ?

126015.jpgVous êtes l’un des fervents amateurs de la roulette, l’un des jeux de casino où le hasard et la chance tiennent une part prépondérante. Alors bien sûr, si vous voulez jouer la sécurité, vous avez le choix de la martingale, qui vous permettra en premier lieu de minimiser vos pertes, mais ne vous donnera que très rarement l’occasion de générer des gains.

C’est pourquoi les joueurs ont recherché une autre stratégie qui permette de réduire les chances de la maison de sortir pratiquement toujours gagnante. Ainsi, en prenant le contre pied du système mis en place pour une martingale qui consiste à doubler votre mise lorsque vous perdez, certains joueurs ont prôné le système inverse dit « système progressif » qui est basé sur une augmentation de votre mise lorsque vous gagnez.

Les adeptes de ce système prétendent qu’il est meilleur car il permet de tirer profit des séries gagnantes et surtout de n’utiliser que vos gains lorsque vous augmentez votre mise, alors qu’avec une martingale vous utilisez une plus grande partie de votre bankroll.

Prenons l’exemple d’une mise d’un jeton sur cinq numéros différents. Après un premier échec remisez de nouveau un jeton. L’un de vos numéros sort et vous rapporte un gain net sur ce tour de 30 jetons. Ajoutez ensuite un second jeton, soit deux jetons par numéro. Lorsque l’un d’eux sortira vous ferez alors un gain de 60 jetons, et ainsi de suite.

Comme pour la martingale, le système progressif semble en théorie tenir la route. Mais vous devez toujours avoir à l’esprit que, quelle que soit la stratégie adoptée, la roulette est et reste avant tout un jeu de hasard où les probabilités de gains sont très aléatoires si on les compare à l’avantage initial de la maison.

La meilleure stratégie reste donc la chance…

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu